Résumé :

Le pauvre Argan est souffrant, au bord de l’agonie. Mais est-il vraiment malade, ou sa raison lui joue-t-elle des tours? Cela ne l’empêche pourtant pas de dilapider son argent en remèdes et purgations, de suivre aveuglément les ordonnances de ses médecins et apothicaires et de pousser la comédie jusqu’à vouloir marier sa fille Angélique à un médecin, dont elle n’a que faire. 

Mais excédés par sa conduite, sa famille et, surtout, sa coquine de servante, Toinette, comptent bien tourner ce malade imaginaire en ridicule et le brouiller une bonne fois pour toutes avec la médecine dans le but d’empêcher ce mariage incongru.  

 

Mot du metteur en scène :

Photos :

Le Malade imaginaire est la pièce testament de Molière. On y parle de la vie, de la maladie et de la mort dans un tourbillon d’émotions, destiné à envoûter les spectateurs afin de les faire pleurer, rire et réfléchir sur les méfaits et les bienfaits de ce monde. Cette œuvre représente pour tous les acteurs du monde la «mort imaginaire» de ce géant de la culture du Théâtre populaire que fut Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière. «Mort imaginaire» car Molière est toujours bien vivant et présent pour nous indiquer le chemin à suivre pour faire triompher, grâce à la représentation théâtrale, le bon sens et la justice.

LE MALADE IMAGINAIRE

D’après Molière

Mise en scène: Carlo Boso

Durée du spectacle: 1h40

 

Chorégraphie: Nelly Quette 

Direction Musicale: Sinda Elatri

Pantomime: Elena Serra

Masques: Stefano Perocco Di Meduna 

Costumes: Agathe Helbo et Céline Curutchet