Tout a commencé...

... autour d'un tréteau.

 

Non, en réalité ça a commencé bien avant le commencement :

 

Nous étions dix comédiens issus de pays, d'ethnies, d'origines et d’univers différents, et cette richesse-là n’a pas de prix.

Puis nous nous sommes croisés au détour d'une formation et surtout d'une passion, celle du plateau. Nous aurions pu être menuisiers, nous serons donc des artisans ! Parce que nos créations sont issues d'un savoir-faire que nous voulons mettre au service des autres.

Nous avons donc choisi de nous unir afin de créer une belle compagnie, dont le fer de lance est d'oser jouer avec la danse, le chant, le mime, l'escrime, les mots, en somme tout ce qui constitue notre griffe et qui ancre nos spectacles.

Masqués, démasqués, mais légers comme des plumes et formés pas à pas comme des habiles mousquetaires par les flèches de la Commedia, du théâtre Grec, Contemporain ou Classique, ce sont toutes ces disciplines qui nous amènent à prendre un envol sans limites.

Parce que nous croyons en notre art, celui qui ne peut exister qu’au travers d'un seul et unique regard : celui du public. Parce que c'est lui qui nous porte, c'est donc dans la logique des choses que nous

espérons lui laisser à la fin de chacune des représentations notre empreinte collective. 

C’est dans ce tourbillon d’effervescence artistique que l’aventure avec un grand « A » verra le jour, celle d’Alegría.

 

QUI SOMMES-NOUS ?
 

La Compagnie Alegría est une association loi 1901 fondée en 2014 par les dix élèves de la huitième promotion de l’Académie Internationale Des Arts du Spectacle, à l’issue de leur troisième et dernière année de formation professionnelle.

L’AIDAS propose un cursus intensif à la Commedia dell’Arte et à toutes les disciplines associées telles que l’escrime artistique, la pratique du masque, le mime, le chant, la danse (classique, flamenco, tango) l’acrobatie, etc... mais aussi une formation aux autres types de théâtre.

Les quatre spectacles de la compagnie sont tirés soit du théâtre classique, comme le Malade Imaginaire de Molière, El Cid de Corneille, soit de la tradition populaire italienne comme la Folie d’Isabelle de Flaminio Scala, ou Arlequin, Valet de Deux Maîtres de C. Goldoni. Ces derniers s’inspirant totalement (ou de manière plus référentielle) des techniques de la Commedia.

L’AIDAS a permis à la troupe de jouer ses spectacles lors de festivals en France (à Paris, Tomblaine, Cergy et en région parisienne), à l’étranger (à Rome, Venise et Bergame), et lors de festivals professionnels : le Mois Molière à Versailles et le Festival OFF d’Avignon.